Article du site La Grande Guerre et le Limousin du 28 août 2014, Luc Fessemaz.

Une histoire méconnue : 863 combattants nés en Haute-Vienne sont morts le 28 août 1914, jour le plus sanglant de la Première Guerre mondiale pour le département.

Pour l'ensemble du pays, on retient le 22 août 1914 comme jour le plus sanglant de l'histoire de France (voir l'article consacré à cette date sur le site). Il n'en est pas de même pour le département de la Haute-Vienne, la défaite des armées françaises dans le cadre de la bataille des frontières est déjà consommée, et c'est au cours de ce que les historiens appellent la “grande retraite” que le 28 août 1914, plusieurs régiments comportant des soldats originaires du Limousin sont engagés dans des combats effroyablement meurtriers. D'après la base des Morts pour la France de la Haute-Vienne élaborée par le Canopé de Limoges, 863 combattants (officiers, sous-officiers, soldats) sont décédés le 28 août 1914 dans plusieurs lieux de combats (voir plus bas la carte des principaux combats sur Google Maps).